Poivron & thon - 紅葉のマグロ

Publié le par Emi Taya

Voici venu le jour « POIVRONS THON »


Je suis très honnorée de vous présenter mes modestes contributions.

Mon honorable mari a voulu participer, lui aussi. Il se flatte d'être un bon cuisinier. Alors, comme dans ce Japon traditionnel dont je suis issue, l'épouse marche à trois pas derrière le mari, je présenterai tout d'abord SA réalisation. Je dois vous avertir qu'il a un esprit assez conceptuel, ce qui me pose parfois quelques problèmes car moi, je cuisine avec mes sens.

J'avais bien remarqué que depuis quelques temps, son esprit battait la campagne. Il me répétait qu'il avait pénétré l'esprit de la compétition, qu'elle était un retour aux principes des jeux grecs, que le baron de Coubertin - s'il était encore parmi nous - y aurait certainement participé. Mon mari pense même que son plat pourrait être régulièrement servi dans le restaurant au dessus du Musée des J.O., à Lausanne.


Pour parfaire son oeuvre et la rendre plus crédible, mon mari voulait m'emprunter mon encre de Chine et peindre l'un des cercles en noir. Je l'en ai dissuadé. Au moins, sa recette restera innofensive. Quant au nom du plat, il souhaite le nommer « Olympicthon »



Pour ma part, je n'ai pas réussi à fixer mon choix sur une recette plutôt qu'une autre. Un jour, il faudra que je vous décrive comment nous préparons le thon au Japon. Mais puisque tout ceci est « pour du beurre », sans règlement trop strict, permettez-moi de vous présenter 3 plats, l'un en hommage à l'automne, l'autre pour tenter un bref rappel de l'été, et le dernier que l'on pourrait servir sur une île déserte, à mille milles de tout feu.

Thon couleurs d'automne

Ingrédients (pour 4 personnes)

  • 1 belle darne de thon rouge

  • 1 poivron rouge, 1 poivron jaune

  • Ail et échalottes émincées (quantités en fonction de votre goût)

  • Sauce de soja - pineau charentais - gingembre râpé – vinaigre balsamique – sel – poivre – préparer un peu de bouillon

  • Quelques trompettes de mort sautées dans de l'huile d'olive


Préparer une sauce avec 3 cuillerées à soupe de sauce de soja, la même quantité de pineau, un peu de gingembre râpé. Laisser mariner le thon dans cette sauce pendant 1 heure au moins.

Griller le poivrons, puis les peler. Emincer en lamelles. Sauter les lamelles avec un peu d'huile d'olive, un peu d'échalotte émincée et d'ail. Dresser sur les assiettes avec les trompettes de mort. Verser dans la poèle encore brûlante un mélange de vinaigre balsamique, de sel et de poivre et un peu de bouillon. Répartir le jus obtenu sur les assiettes.

Chauffer fortement votre grill, huîler. Poser brièvement le thon sur chaque face. La chair doit être bien saisie mais rester rouge à l'intérieur. Poser les tranches de thon sur les assiettes (vos convives sont déjà sagement assis à table). Rajouter du poivre dans la marinade et réduire cette sauce. Verser sur les assiettes et servir. Préparé ainsi, vous pourriez convertir au poisson toute personne qui n'aime que la viande.


L'automne s'installe autour de nous, flamboyant mais avec toujours plus  frais et humide. « Pour ne pas qu'il nous prenne » dirait Cabrel, on peut tenter, au moins dans nos assiettes, de rappeler le bel été, les grillades dans le jardin, la mer étincelante sous le soleil, les pavillons multicolores des bateaux. Voici une recette de brochette toute simple pour créer cette illusion :

Brochette de thon tricolore :

Ingrédients pour 4 personnes

  • 1 belle darne de thon rouge

  • Quelques gros poivrons rouge, vert, jaune

  • Vin blanc, 3 c à s

  • Huile d'olive, 3 c à s

  • 1 gousse d'ail, 1 échalotte (émincer le tout)

  • Romarin, feuille de laurier, sel, poivre

  • Citron, paprika, poudre de curcuma ou de curry, cumin


Préparer une marinade avec le vin blanc, l'huile d'olive, la gousse d'ail et l'échalotte émincées, le romarin, le laurier. Saler, poivrer.

Découper quelques carrés, triangles ou cercles dans vos poivrons, un peu de chaque couleur.

Découper les morceaux de thon.

Enfiler les brochettes en alternant thon et poivrons. Veiller à alterner les couleurs.

Tremper les brochettes dans la marinade pendant une heure au moins.

Pendant ce temps, préparer les 3 coulis de poivrons. Griller puis peler les poivrons. Mixer séparément chaque couleur en ajoutant citron, huile d'olive, sel, poivre.

Ces trois couleurs flattent l'oeil mais pour différencier les goûts de la pulpe des poivrons, apportez une saveur distincte à chaque couleur. Je vous suggère ceci :

  • coulis rouge + paprika,
  • coulis jaune + curcuma ou curry,
  • coulis vert + cumin.

Vous pouvez déjà décorer vos assiettes et entamer les dernières opérations :

Versez un peu d'huile d'olive dans votre poèle puis faites chauffer fortement. Pendant ce temps, essuyez la chair du thon pour ôter la marinade qui y perle encore. Grillez brièvement vos brochettes puis posez-les sur l'assiette. Voilà, c'est prêt à servir. Pour que le plaisir dégustatif soit renouvelé, il faut goûter alternativement chaque sauce.

Ce plat aurait pu être préparé et dégusté dans votre jardin ou sur votre balcon. Il suffit que vous ayez du feu pour votre grill ou votre poèle.

Mais imaginez qu'un jour, partie en croisière sur votre yacht, vous fassiez naufrage sur une île déserte... Malheureusement, vous n'avez pu récupérer ni le four, ni le micro-onde ni même une malheureuse allumette. Par contre, avant de sauter à l'eau, vous avez jeté dans votre cabas les quelques ingrédients suivants :

  • 2 poivrons, un jaune, un rouge

  • 2 gousses d'ail

  • 2 échalottes

  • des câpres (1 c à s )

  • 1 citron

  • de l'huile d'olive

  • du gingembre, du sel du poivre,

  • de la sauce de soja (1 c à s)

  • des graines de coriandre

  • de l'huile de noisette

  • du vinaigre balsamique

Oui, oui, vous avez de la dextérité et vous avez réussi à rafler tout cela !

Et par chance, votre compagnon tout en nageant vigoureusement vers la côte, a quant à lui capturé un joli thon. Vous voyez qu'il ne faut pas désespérer des hommes!

Et bien, en arrivant sur la plage, vous pourriez préparer un :

Tartare de thon et son duo de poivrons

Coupez les poivrons en lamelles ultra-fines. Préparez la sauce dans la moitié de noix de coco qui gisait sous le palmier... Mélangez l'huile de noisette et le vinaigre balsamique, ajoutez un peu de sel et de poivre.

A l'aide d'un silex taillé, coupez menu et mélangez les ingrédients restants. Découpez en petits morceaux un peu de la chair du thon. Décorez joliment sur une feuille de bananier et dégustez tout de suite, pendant que le poisson est encore tout frais.

Bon, quand je suis à la maison, près de mes fours, je grille les poivrons et je les pèle, ce qui les rend plus digestes et savoureux.

Mais quand on est sur une île, à mille milles de toute terre habitée...


Je pensais avoir terminé et enfin pouvoir expédier ce post aux quatre cyber cardinaux mais mon mari insiste absolument pour me donner encore une autre de ses oeuvres. Il est passé de l'idée olympique à celle du marathon. Je ne comprends pas très bien le cheminement de son esprit surtout lorsqu'il glisse vers ses calembours ou qu'il se mêle d'humour. Mais en bonne épouse, je me soumets et vous confie sa dernière création :

Est-ce donc ainsi qu'il me perçoit, lorsque j'ai un couteau à la main?





Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Mercotte 20/10/2005 18:39

je découvre ton blog ! bravo pour ces recettes pleines d'humour et d'imagination, pour les couleurs, pour l'honorable mari ! je reviendrai souvent !Merci !

Elvira 18/10/2005 23:57

Bravo! Tout cela met l'eau à la bouche. Les photos sont superbes.

laurange 18/10/2005 22:39

Oh que c'est beau ! Je veux tout goûter !

frederique 18/10/2005 21:13

merci pour ce billet plein d'humour...on se rince l'oeil avec plaisir....la cuisine à 4 mains c'est aussi un excellent partage !

Jp 18/10/2005 21:01

tes photos sont très jolies,
bravo jp