Chapeau Masako ! - メロンパン

Publié le par Emi Taya

Les Japonaises de 30 ans sont étonnantes. Quel courage, quelle activité! J'en ai une justement chez moi. Il y a quelques années, je l'ai hébergée lorsqu'elle était venu ici pour étudier le français. Depuis, elle devenue une amie ou plutôt, j'ai pour elle des sentiments presque maternels. Je m'inquiète lorsqu'elle ne va pas bien, je me réjouis de ses bonheurs.

Comme d'autres dizaines de milliers de jeunes femmes, elle est dans le métro aux heures de pointe, puis enfermée dans l'une de ces grandes tours secouées régulièrement  par des séismes plus ou moins violents. Après des études en anthropologie, elle a exercé des fonctions dans des professions aussi variées que l'assistance à un metteur en scène, l'import/export de produits chimiques et maintenant la mise en place de logiciels de gestion dédiés dans des administrations et des entreprises sur tout l'archipel. Les hommes qui dirigent sa section n'ont probablement pas le quart de son énergie ni de ses connaissances. Mais les hommes japonais ne sont pas encore prêts à accorder une place équitable à leurs collègues et néanmoins subordonnées.

Elle s'est initiée à l'italien et à l'allemand, parle courra ment le français et l'anglais. Depuis plus d'une année, elle suit assidûment des cours de chinois : il faut être prête pour les mutations économiques qui s'accélèrent en Asie.

La voici dans ma cuisine. Après des mois de travail exténuant, elle est toute mince. Comme un chat efflanqué, elle n'a que la peau sur les os. J'ai oublié de vous dire, comme loisirs, elle pratique le yoga et elle est inscrite dans une école ou l'on fabrique du pain.

Hier, elle nous a préparé des « pains melon », une de ses spécialités. En la regardant frapper la pâte sur la table, j'ai pensé qu'elle avait trouvé là un bon dérivatif contre les frustrations subies au bureau.


Le résultat est savoureux. Ces petits pains ont la consistance et la légèreté des boudoirs, le matcha qui est incorporé dans la couche supérieure donne une très légère note d'amertume. En authentique Japonaise, elle ne pouvait s'avouer satisfaite de son oeuvre et c'est vrai qu'il faisait un peu trop froid dans la maison hier pour que la pâte lève aussi bien qu'il aurait fallu...


Voici la recette, telle qu'elle l'a rédigée sur mon ordi :

A

140g farine T55

½ cuil. à café levure de boulanger

½ cuil. à café gros sel

1 cuil. à soupe sucre brut

95ml lait demi écrémé

B

130g farine T55

½ cuil. à café levure de boulanger

1 pincée de gros sel

3 cuil. à coupe sucre brut

90ml lait demi écrémé

35g beurre doux (sans sel)

C

60g beurre doux

90g sucre poudre

1 œuf

180g farine T45

½ cuil. à café levure de pâtisserie

2 cuil. à café matcha


du sucre brut un peu…

Un peu de farine T55 pour faire une surface farinée

Four : 180 °C 20 min


A

Chauffez le lait dans la micro-onde jusqu’à la température de 37°C 

Mettez la levure de boulanger, le gros sel, et le sucre brut dans une jatte, et versez le lait et puis fouettez bien jusqu à ce que le gros sel disparaisse.

Mettez la farine tamisée dans une grande jatte et versez la solution et mélangez rapidement.

Enveloppez la pâte avec du film alimentaire (pour garder l'humidité) dans la jatte et laissez la lever dans un endroit chaud pour 3 heures.


B

Apres avoir attendu 3 heures pour A, commencez B

Chauffez le lait dans le micro-onde jusqu’à la température de 37°C

Mettez la levure de boulanger, gros sel, et sucre brut dans une jatte, et versez le lait et puis fouettez bien jusqu'à ce que le gros sel disparaisse.

Mettez la farine tamisée sur la jatte de A et puis versez la solution et mélangez sans force.

Mettez la pâte sur la table et pétrissez légèrement à la main et ajoutez le beurre et puis bien pétrissez.

Enveloppez la pâte avec du film alimentaire dans la même jatte et laissez la lever dans un endroit chaud pour 45-60 min jusqu’à ce que la pâte lève de double quantité.


C

En attendant B, malaxez le beurre et le sucre dans une jatte jusqu’à ce que le mélange soit léger et mousseux.

Ajoutez lentement l’œuf fouetté petit à petit.

Incorporez la farine tamisée, levure de pâtisserie, et matcha dans la jatte.

Divisez le en 12 morceaux et abaissez les en rond à 5 mm d’épaisseur et puis laissez les couvertes avec du film alimentaire dans le frigo au moins 30 min.



Vérifiez la pâte B avec l’index fariné et faites un trou au milieu.

Panch ! (ndlr.  elle tapote la de son poing) Faites sortir le gaz contenu dans la pâte.

Déposez la pâte sur une surface farinée et divisez le en 12 morceaux et formez en rond.

Posez les couverture avec du film alimentaire pour 10-15 min.


Mettez le sucre brut dans l’assette et déposez la pâte C de matcha pour mettre le sucre sur un côté de la pâte. 

Prenez la pâte B dans une main et couvrez la avec la pâte de matcha dans l’autre main.





La partie de pâte pas couverte sera au fond et placez sur la plaque de papier cuisson.

Laissez les couvertures avec du film alimentaire dans une pièce de 28-30 degrés pour 30 - 45 min.

Préchauffez le four à 180°C.

Vaporisez la plaque juste avant de la mettre dans la four.

20 min dans le four

Mettez sur une grille.

FIN !!! (ndlr. fin du texte de Masako)

Chapeau Masako!
On trouve une variation intéressante de l'utilisation de "matcha" sur le site des photos "Les casseroles de Nawal" http://www.flickr.com/photos/20202104@N00/25972083/
Ce sont des madeleines dodues à souhait

Publié dans Desserts

Commenter cet article

Casseroles2Nawal 20/10/2005 22:10

Bonsoir Emi,
Depuis que j'ai découvert ton Blog, c'est simple je me jette sur tes post que je lis d'une traite à chaque fois ... Bravo à Masako, belle leçon.
Et merci pour le lien ;-) agréable surprise !

Papilles et pupilles 20/10/2005 13:11

L'histoire de Masako m'a remémoré Melle Mori et la compagnie Yumimoto dans le livre d'Amélie Nothomb, Stupeurs et Tremblements.
La condition de la femme japonaise n'a pas l air des plus faciles. (enfin pour ce que j'en connais et c'est très très peu).
On trouve facilement du matcha en france ?

Mijo 20/10/2005 11:06

Entendu Masako, ça me plaît de devoir me régaler assez vite !!

Masako 20/10/2005 09:59

C'est bon tiède. Mais il faut manger vite car le bon goût de pain ne reste qu'un jour.

Choupette 20/10/2005 09:26

Quel travail ! Bravo Masako !