Vive les boulangers -雅子のバゲット

Publié le par Emi Taya

Ma jeune amie Masako est encore chez moi. C'est une fille de caractère. Elle insiste pour parler français en permanence, même avec moi qui serais si heureuse d'avoir une occasion de parler un peu ma langue natale. Je constate qu'elle est beaucoup plus volontaire et forte que moi. Dans mes jeunes années, lorsque j'étais en stage linguistique en France, chaque rencontre avec mes compatriotes me donnaient un prétexte pour m'évader de la langue que j'apprenais. C'était d'ailleurs la même pratique pour presque tous les étudiants.

Mais Masako se fixe des objectifs puis les réalise avec patience. Elle observe avec finesse, s'adapte, mais au fond d'elle-même, il y a la souplesse du jonc qui jamais ne rompt et qui toujours retrouve sa forme. A Tokyo, en tailleur et chemisier, elle va à petits pas pressés, comme de bon ton. Lorsqu'elle arrive ici, habillée d'un jean et d'un pull, elle foule le sol à longues enjambées et nous partons au marché, bras dessus bras dessous. Ou bien, elle s'éclipse pour de longues ballades à vélo.

Mais hier, alors que j'étais perdue dans mes rangements, elle m'a proposé de s'occuper du dîner à ma place. Le soir venu, elle nous avait préparé une jolie salade et une baguette au Roquefort et à l'oignon. Un délice.










Oui, les oignons avaient un peu brûlé. Mais les fours, eux aussi ont de fortes personnalités.



Je cède mon ordi à Masako pour qu'elle vous donne sa recette:

A

90g de farine T55

0.3g de levure de boulanger

90g d’eau

B

210g de farine T55

1g de mélasse

1.2g de levure de boulanger

6g de gros sel

90g d’eau

Roquefort un peu

A

Chauffez l’eau à la température de environ 37°C

Mettez la levure de boulanger, gros sel dans une jatte, et versez l’eau et puis fouettez bien jusqu’à ce que le gros sel disparaisse.

Mettez la farine tamisée dans une grande jatte et versez la solution et mélangez rapidement.

Enveloppez la pâte avec du film alimentaire (pour garder l'humidité) dans la jatte et laissez-la lever dans un endroit chaud pour 2-3 heures.

B

Apres avoir attendu 2-3 heures pendant A, commencez B.

Chauffez l’eau à la température de environ 37°C.

Mettez la levure de boulanger, du gros sel, et de la mélasse dans une jatte, et versez l’eau et puis fouettez bien jusqu à ce que le gros sel et la mélasse disparaissent complètement.

Prenez la grande jatte A et mettez la farine tamisée dessus, et puis versez la solution, et mélangez sans force.

Mettez la pâte sur la table farinée et pétrissez vigoureusement.

Enveloppez la pâte avec du film alimentaire dans la même jatte et laissez-la lever dans un endroit chaud pour 50 min.

Tirez la pâte dans deux directions différentes pour expulser le gaz et relaissez-la lever encore 50 min dans le même endroit.

Divisez-la en deux et posez sur et dessus un tissu à toilé farinée pendant 20 min.

Abaissez les en rond à 2-3 cm d’épaisseur pour mettre des morceaux de Roquefort aligné.


Former la pâte comme baguette et posez les 2 miches sur le tissu à toilé farinée en forme de tôle ondulée en les couvrant avec une serviette mouillée dessus et enveloppez toute entier dans un gros sac plastique.

Laissez les encore 45 min dans un endroit chaud.

Préchauffez le four 210 °C.

Mettez les pâtes sur la plaque, et ciselez.(photo)

Une seconde après les avoir mises dans le four, versez un verre d’eau dans le four.

Attendez pour 20-25 min. Du roquefort sortira du coups petit à petit.

Voilà, plein l’odeur de Roquefort dans votre maison!


Vous me direz que c'est tellement plus simple d'aller chez le boulanger et que même s'il n'a pas exactement cette spécialité là, il en a tellement d'autres; Oui, mais si un jour, nos boulangers se mettaient en grève et défilaient dans les rues plutôt que d'être devant leur fournil, alors vous seriez bien contents de connaître la recette du pain au roquefort...

Tiens, mais pourquoi les boulangers ne se mettent-ils jamais en grève? Je n'ai pas encore tout compris de la France!



Commenter cet article

Choupette 27/10/2005 17:19

Merci Masako pour ces précisions !

Masako 27/10/2005 11:32

Cette toile est un tissu solide, pour maintenir la pâte encore molle. Sans la toile, la pâte ne lèverait pas assez haut.

Elvira 25/10/2005 12:54

Masako est très douée. Tu en as de la chance, d'avoir des copines pareilles!

Saveurs Sucrées Salées 25/10/2005 12:46

Impressionnant ! Cette jeune femme est un fin cordon bleu !

Choupette 25/10/2005 11:46

Je crois qu'on ne comprend jamais les français , à l'esprit assez contradictoire mais je voudrais savoir ce qu'est exactement cette toile sous le pain, ça a l'air épais......