嫉妬 - Le blog, un univers!

Publié le par Emi Taya


La blogosphère c'est l'univers
en expansion!


N'allez pas croire que je veuille faire ma prétentieuse. Il y a 4 mois, j'ignorais ce qu'était un blog, le mois dernier je me heurtais pour la 1ère fois au concept de « blogosphère » et c'est hier seulement que j'ai compris comment on place un lien un peu propre sur un site.

Quand à l'univers en expansion, j'ai étudié ça au lycée de Chiba (Japon). Mais je n'ai jamais pu m'en faire une représentation concrète. Peu douée pour la physique, mes préférences allaient plutôt vers la chimie et c'est tout naturellement que j'ai glissé vers la cuisine.

Mais voilà, chaque jour on tente de nouvelles expériences. Hier, Euréka, j'ai compris les deux concepts à la fois. Voici comment:

Vous vous souvenez peut-être qu'il y a peu, j'avais connu de vives inquiétudes au sujet d'une de ces jeunes femmes belles, intelligentes et cultivées dont on imagine qu'elles vont forcément briser votre ménage. Une certaine Cenzina. Or mon mari nourrit une vive passion pour les Italiennes depuis qu'il est tout petit. Le soir même, Nawal tentait de me rassurer, mais j'étais tellement troublée que je n'ai même pas réussi à lire ce qu'elle m'avait écrit. Le lendemain, c'est Cenzina elle même qui m'envoyait quelques lignes pour me dire que mes craintes étaient chimériques, qu'elle était prise et que toute façon elle était belge et non pas italienne. Comprenez-moi bien, j'adore l'Italie et ses habitants mais je tiens à garder un mari conquis de haute lutte.

Un peu rassurée, je suis quand même allée enquêter sur le blog de Cenzina, « il cavoletto di bruxelles ». Ca n'a pas été facile. Elle écrit surtout en italien, jamais en flamand. J'ai beaucoup feuilleté mes dictionnaires. Tout d'abord, j'ai examiné ses recettes. Y aurait-il un seul plat que seule une Flamande pouvait aimer? En fin de compte, je n'ai rien trouvé hormis ce goût immodéré pour la bière : elle la boit, elle en met dans de nombreux plats, elle la photographie , elle la déguste même lorsqu'elle est en Italie! Mais moi aussi, dans ma jeunesse, j'avais eu cette passion et j'ai bu de la Sagres au Portugal, de la Singha à Bangkok, de la Carlsberg à Copenhague et de la Löwenbrau à Munich.

Alors j'ai décidé d'aller plus loin et de trouver des preuves irréfutables. J'ai donc commencé à explorer tous les liens de son site. Cenzina est une femme de goût, une artiste, cela se voit tout de suite. Par élégance et souci de mise en page, elle n'en a sélectionné que quelques uns. Je pensais en avoir terminé en une petite heure. Quelle erreur! J'ai commencé le matin par les restaurants et les chefs qu'elle affectionne; à midi, j'étais encore chez Ferran Adriá à Barcelonne et je remplissais un CV pour devenir une assistante dans la cuisine de ce chef; j'ai fini le soir, perdue sur une avenue de baobabs au milieu de Madagascar. Vers 21 heures, j'ai découvert que Cenzina avait aussi mis un lien vers son mari. A minuit, j'étais sur les traces de cet homme dans les couloirs de l'Université de Sassari . Oui, Cenzina était belge. Je pouvais dormir sur mes deux oreilles.

Avant d'aller me coucher, je suis retournée sur Blog-Appétit et l j'ai constaté que 5 nouveaux auteurs étaient apparus depuis le matin. Là, brutalement, j'ai eu la révélation que je ne finirais jamais le tour de la blogosphère puisque sans cesse elle était en expansion, comme l'Univers.

Au début, il y eut un premier blog, tout simple, tout bête. Inutile d'aller chercher qui l'écrivit. Deux ou trois heures plus tard il y en avait déjà 10 ou 12 autres, tout simples, tout bêtes. Puis, il se sont mis à jeter des liens, les uns vers les autres et vers tout ce qui existait de numérisé de par le monde. Ils se sont croisés, ont enfanté d'autres blogs de plus en complexes, pleins de liens et de recoins. Ils se sont tant multipliés que maintenant, il s'en crée un par seconde. Bientôt on chronométrera la naissance du blog à la nano seconde. Aujourd'hui, il y en a des millions, demain, ils seront des milliards.

Puis, on passera à l'écriture automatique des blogs et alors là, gare au big-bang!.

PS. Sigrid-Cenzina, je suis une fan de ton blog, de tes photos, de tes recettes. Pardonne-moi de t'avoir si intimement mêlée au sujet de ce post. Et merci infiniment de prendre du temps, parfois, pour une explication en français. Au début, je pensais que tu étais une éternelle épouse de Rome de de Bruxelles (eterna sospesa). Tu vois que je commets des contresens même avec mon dictionnaire.

Post post scriptum. Pour être absolument sûre que mon mari n'irait pas chercher ailleurs ce qu'il avait à la maison, j'ai préparé ce petit plat. Il y a des spaghettis, des moules, des encornets, des tomates bien mûres et même de petites toutes petites tomates un peu acides.


Publié dans Meme - Blogomania & Co

Commenter cet article

Mercotte 26/10/2005 21:15

En cherchant bien j'ai trouvé les spaghettis ! mais peu importe, en réalité je me suis régalée à la lecture de ton article ! comme d'hab, un plaisir , n'empêche que la photo elle est superbe !

Celine 26/10/2005 12:51

Un régal ce "post"!

binette 26/10/2005 10:19

Que c'est agréable de te lire .Et pourtant je n'ai aps encore insere un line de ton blog sur le mein mais je ne desespère pas d'y arriver. Quand je pars sur blog actu, c'est un piège, comment arrêter ? C'est une drogue !
Et pour insérer un lien propre, dès que j'ai un peu plus de temps je viens prendre des leçons !