Kaki & Co - -柿のしずく

Publié le par Emi Taya



Il y a quelques mois, j'avais entendu une recette sans y prêter vraiment attention. Je me souvenais qu'il y avait des moules, de l'avocat et chose plus rare en France, du kaki. Mais malgré tous mes efforts, impossible de retrouver la recette précise : même Google & Co se révélaient impuissants.

Alors je suis repartie des composants de base. On avait joué avec les couleurs. Restait à savoir dans quel ordre et comment les présenter. Il y avait aussi l'équilibre des saveurs. Les avocats sont un peu fades sous nos latitudes mais en les épiçants trop on risquait d'écraser le goût des kakis.

J'ai fait un certain nombre d'essais, quelques-uns sont reproduits en bas de cette page. Si je devais tout goûter moi-même, j'aurais le tour de taille de Maïté la mousquetaire. Mais heureusement j'ai un mari. Il est toujours prêt à tout goûter et à me donner son avis. Quand c'est raté, il finit quand même l'assiette. Ainsi, rien ne traîne. Si c'est parfait, il est incapable de dissimuler sa joie. Alors, je sais qu'il faut immédiatement récupérer mon plat.

Quelques détails sur la recette :

Les moules sont cuites à la marinière.

L'avocat est préparé comme pour un guacamole, mais avec une pointe de curry vert de Thaïlande. Les épices mexicaines auraient altéré la belle couleur verte.

Pour rehausser la purée de kaki, j'ai ajouté quelques gouttes de citron vert et d'huile d'olive, du poivre et de la fleur de sel. La consistance était très intéressante, un peu comme celle d'un blanc d'oeuf légèrement battu. Un Hervé This pourrait nous expliquer pourquoi.

Pour former les pétales, je les ai entourées de rondelles d'oignon coupées très finement et rincées à grande eau.

Nous avons planté un plaqueminier au printemps. Quelques temps plus tard, au cours d'une de ces conversations où l'on se dit tout, mon mari et moi nous sommes aperçus que ni lui ni moi n'aimions les kakis. Il pensait l'avoir planté pour moi, et moi je croyais l'avoir acheté pour lui.

Dans huit ans, l'arbre donnera ses premiers fruits. Il faudra bien que je les utilise. Comme je n'aurai pas la moindre idée, j'irai sur le moteur de recherche qui sera à la mode en 2013 et je taperai « avocat+moule+ kaki ». Alors, hors de l'oubli où ma mémoire l'aura reléguée, cette recette ressurgira parmi toutes celles qu'elle aura enfantées.

Ci-dessous, les versions auxquelles vous avez échappées dans ma "Une"

 







Publié dans Hors d'oeuvres

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

brigitte 02/11/2005 18:25

tu sais que si tu ouvrais une table d'hôtes les restaurateurs du coin te maudiraient :-)
Tu me fais penser à Mayumi une amie japonaise, perfectionniste.
Je vais avoir besoin de tes lumières pour un fruit trouvé ce matin et encore bel étranger!

marion 02/11/2005 13:01

c'est superbement présenté !
Bravo et merci !

Papilles et pupilles 02/11/2005 10:07

je déteste les kakis. Il y avait un plaqueminier chez ma belle mère et personne excepté elle n'en mangeait. Et en plus ces arbres sont extrêmement prolifiques. Après il faut tout ramasser ! pouahhh

heu désolée :))

Choupette 02/11/2005 09:31

Il y a de quoi nous donner des complexes car comme toujours c'est une oeuvre d'art que tu nous montres !

Casseroles2Nawal 02/11/2005 08:59

Encore de superbes créations ...