Blog : les coulisses -競争

Publié le par Emi Taya

Hier matin, sur France Inter, une auditrice voulait connaître les différences entre un blog et un site Internet. La réponse du spécialiste se résumait ainsi : journalisation, expression, commentaires. C'était succinct et incomplet.

La vérité, c'est que nous sommes dans le blog comme l'écureuil dans sa roue. Nous trimons, l'oeil sur le compteur et le pied sur l'accélérateur. Notre but? emballer la machine.

Moi, au début, je n'avais rien remarqué. Je voulais laisser quelques recettes à mes filles et correspondre avec les trois amies que j'ai encore au Japon. Un mois a passé, en toute innocence. Mais un jour, j'ai cliqué sur « statistiques » et tout s'est enclenché. Une véritable injection de blog-drogue.

Le coeur du blog, ce qui nous fait pulser, ce sont les chiffres, les indicateurs! Il y en a des tas : par textes, par lecteurs, par origine, par semaine, par mois... Au milieu trône le blog-rank qui est en quelque sorte l'âme du blog...

Le blog-rank, c'est un mélange subtil de tous les indicateurs : longueur du texte, poids des photos, consultations, nombre de commentaires, liens et rétroliens... La recette du dosage de tous ces ingrédients est secrète. Il faut éviter les tricheries. Comme à l'école, on est classé du dernier au premier de la classe. Dans ma classe, il y a environ 4500 personnes.

Mon rang a progressé d'un point par semaine. Le jour où enfin il a affiché le niveau 10, j'ai sablé le champagne. Tout au loin, il y avait un mythique niveau 80 permettant d'accéder à des « privilèges » mystérieux. C' était le but ultime.

Même maintenant, à peine levée, je cours chaque matin vers l'ordinateur y vérifier mon rang. S'il a chûté, je désespère. Je suis nulle, personne ne m'aime, on m'en veut. S'il a progressé, plus la peine d'aller boire un café, j'ai ma dose d'adrénaline.

Ensuite, j'écris, je cuisine, je photographie, j'expédie mon billet. Quand mon texte n'est pas assez bon, je sombre dans la mélancolie. Je sais qu'il coulera après quelques ricochets. Quand j'en suis contente, c'est le même suspense qu'après un tir d'Arianne : atteindra-t-il son orbite? Ensuite, je passe l'après-midi à observer le lancement des autres fusées et j'étudie leur trajectoire.

Il arrive qu'une culinobloguiste tire toute une salve de fusée, un vrai 14 juillet. Je l'admire, elle en veut celle-là! Quelle force, quel acharnement, quelle rage de vaincre!

Ah, blog-rank, quand tu nous tiens!



Publié dans Meme - Blogomania & Co

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Michele 04/11/2005 21:08

Confessions : moi aussi je me suis lancée pour quelques copines... et puis (je résume) je me dis maintenant que j'ai un public !!!! Mais heureusement aussi de nouvelles copines !!!

San 04/11/2005 16:27

Hihi ! Je vois qu'on fait tous la même chose ! Je ne suis pas tranquille avant d'être allée voir les stats du jour ;)

menus propos 04/11/2005 13:26

Quel stress! Ne t'inquiète pas, les fidèles sont toujours là à la moindre de tes publications. Personnellement, tu fais partie de mon top 5. Mais j'avoue je suis aussi accro à mes stats!

Fleur de sel 04/11/2005 10:30

Oui, Choupette, c'est la triste réalité. C'est en pensant à toi que j'ai écrit ce billet. Les coulisses du blog, c'est les travaux forcés

Choupette 04/11/2005 09:45

Attention !! Blog rime avec drogue ! Ca me donne à réfléchir !