Je ne suis pas une tamagochi girl - 恵美

Publié le par Balthazar

Ce message de Fleur de sel nous éclaire mieux sur les raisons de sa fugue.


Ces derniers temps, Emi s'étonnait de l'appétit grandissant de Fleur de sel. Tous les jours, il fallait l'alimenter avec des nouveautés. Quand on lui proposait un plat bon mais banal, aussitôt elle boudait et son blogrank chutait. Bien sûr, nous souhaitions que Fleur de sel atteigne sa taille adulte et prospère. Mais nous pensions qu'elle se soucierait de sa ligne et que, comme nos deux filles, elle allait s'imposer un régime.


Au lieu de cela, la voracité de Fleur de sel augmentait chaque jour. Elle répétait que puisque nous l'avions créée, nous devions en assumer les conséquences. Sa manière de nous comparer avec les autres auteurs de blogs nous agaçaient beaucoup.

  • «  Pourquoi est-ce je ne suis pas née chez Elvira, chez elle, c'est deux ou trois fois par jour qu'il y a des nouveautés sur sa Tasca... »

  • Regarde tes gâteaux, Emi, tu devrais vraiment aller prendre des cours chez Mercotte!

Et coetera, Et coetera... Le pain était meilleur chez Avital, Pupilles et Papilles préparait de meilleurs plats de viande, Station gourmande était plus imaginative, chez le Confit on mangeait drôlement bien et en plus elle était marrante...


Un jour que Fleur de sel venait de nous citer tous les blogs où elle aurait aimé voir le jour, Emi s'est énervée et l'a traitée de Tamagochi girl. D'ailleurs, c'est vrai qu'Emi s'était déjà demandé plus d'une fois si elle n'avait pas enfanté d'une Tamagushi plutôt que d'une gentille créature de Blog... Fleur de sel a dû entendre toutes ces discussions. Je crains que ses blessures d'amour propre ne soient plus profondes que nous ne l'imaginions.


Elle a envoyé cette photo, mais sans légende. Si vous avez un indice, n'hésitez pas à nous le donner. On aimerait tellement savoir où elle se trouve en ce moment.


Publié dans Le tour du monde

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Saveurs Sucrées Salées 19/01/2006 21:34

Je suis d'accord avec Elvira ! Et si Fleur de Sel ne veut pas revenir à la maison, moi je veux bien prendre sa place...

Fleur de sel 20/01/2006 09:21

Je n'ai encore rien décidé, mais je ne veux pas qu'on me chipe la place.

avital 19/01/2006 20:04

Mozart raffolait probablement des « Salzburger Nockerln ».. et nous aussi quand tu nous en donneras la recette au gramme près..;)Tu choisis bien tes desserts, Fleur de Sel.. à ton image d'adolescente rebelle??

Fleur de sel 20/01/2006 09:17

Oui, Avital, c'étaient des Nockerln. Pour la recette au gramme près, je serais bien incapable de te la donner. A la maison tout a toujours été préparé par Emi. C'était comme ça déjà avant mon arrivée. Ses deux filles m'ont confié qu'elle avait toujours refusé de leur apprendre la cuisine. Et soi-disant, mon rôle aurait dû consister à leur transmettre le savoir d'Emi. Mais moi, je n'y connais pas grand-chose. Je préfère goûter. Du moins pour l'instant. D'ailleurs, je suis sûre que tu connais la recette au gramme près. Il suffit de voir tout les merveilles qui sortent de ton four... Un vrai four de conte de fées.

Elvira 19/01/2006 18:18

Moi, j'aurais bien aimé naître chez Fleur de Sel... C'est quand même un bien joli berceau... :-)

Fabienne 19/01/2006 15:42

Euh, un clafoutis ... custard ? Je donne ma langue de chat ... au chat ...

Emi 19/01/2006 15:58

Si mes souvenirs ne me trahissent pas, on bat des jaunes et des blancs d'oeufs, on ajoute un peu de sucre, du zeste de citron, quelques grammes de farine et on fait cuire au four pendant une dizaine de minutes. C'est ferme à l'extérieur, très léger, fondant à l'intérieur. Il me semble que c'est une spécialité salzbourgeoise très célèbre, des Na.. des No.. ?Mozart en raffolait dit-on.

avital 19/01/2006 13:12

Fleur de sel, si ton minois se pose à nouveau par ici, sache que je suis prête à t'adopter!!!

Fleur de sel 19/01/2006 14:51

Je suis dans un café internet à Salzburg et je viens de lire ton commentaire. Cela me touche énormément. Merci Avital.