Zakouskis de Kavalla - 恵美

Publié le par Fleur de sel

« Toute chose peut être ramenée à l'art de la navigation et à l'appréciation des bateaux ».Voilà ce que prétend Dimitrios Argopoulos.


Je me promenais sur les quais de Kavalla, admirant le bleu intense de la mer de Thrace. Tout à coup j'ai été interpellée de curieuse manière : « Quand tu vas balayant l'air de ta jupe large, tu fais l'effet d'un vaisseau prenant le large... ». Comment avait-on deviné que je parlais français? Mystère. Dimitrios s'est présenté. Il est le fils d'un armateur connu que je ne connaissais pas.


Midi sonnait. Il m'a invitée pour quelques zakouskis. La friture de loussàkis étaient délicieuse, de même que les μανιτάρι marinés et les ελαία noires. Le vin avait un goût très prononcé, comme s'il avait été élévé dans une barrique de sapin.


Lorsqu'il a compris que j'étais une créature de blog, il a voulu me démontrer que même mes consoeurs et confrères pouvaient être décrits en termes nautiques. A l'arrière du café, dans la salle internet, nous avons examiné quelques-uns des blogs que je fréquente. Du tac à tac, il improvisait ses définitions. J'ai vite pris un papier et j'ai commencé à noter...

Voilà une capitaine prudente, elle ne s'embarque jamais sans passer chez l'avitailleur pour avoir toujours
A boire et à manger

Blog Appétit Puissant lamaneur, pilote et amarre tous les arrivants.

Cléa cuisine Ca ressemble aux Glénans, une formidable école de blogs

Die Bauernküche Pirogue indienne adaptée aux grands lacs canadiens. L'nfatigable propriétaire s'en sert pour faire la tournée de ses nombreuses cabanes.

Ester's Kitchen Une navigatrice au long cours. Elle écrit pendant les traversées et publie aux escales

Epicurien.be L'austérité et la ténacité de ceux qui traversent les océans à la rame, sur une barque puissante. Toute la science des grands marins

Gastronomades Joli bateau, très féminin, conçu pour les escapades. Une sorte de Tofinou rétais.

Kafka na praïa Comme le Belem, elle va et vient entre Brésil et Europe, les cales pleines de spécialités de l'autre bord.

Kisine et archi Un catamaran à l'amarre, stable et confortable. Le soir, voisins et copains viennent à bord.

Kochtopf Elégant et puissant bateau à aubes, filant sur les grands lacs alpins, beaucoup de monde à bord.

Küchenlatein Intéressant bateau, ne navigant que sous vent d'est en ouest.

La cuisine de Mercotte Mât très haut, voile immense, quille magnifique. Prêt pour America's cup

Le confit c'est pas gras Sous ses dehors de boute en train la skippeuse est une redoutable régateuse.

Le Pétrin C'est un fameux trois mâts, fin comme un oiseau, qu'il est beau!

Le sens du goût Joli bateau à fond plat, on y cuisine plein de choses appétissantes comme sur les barques des marchés flottants en Thaïlande

Un bateau centré sur son carré et au milieu une table où se déroulent d'incessantes Agapes

Les casseroles de Nawal Superbe felouque hyper toilée, pleine d'équipements sophistiqués, très jolie architecture nawale.

Les zazaneries d'Isabelle Joli dériveur qui virevolte en vue des côtes.

Là, c'est une grande péniche dont le marinier est hanté par une question lancinante «  Mais pourquoi est-ce que je vous raconte tout ça »

L'olivier Navigateur plein d'usage et de raison parti conquérir la toison dans une lointaine Amérique

Papilles et Pupilles Grand trimaran de compétition, 3 belles coques très profilées, beaucoup de voile. Expérimenté dans les compétitions internationales.

Voici un beau navire flamand parti explorer des côtes toujours Plus au sud

Tasca de Elvira C'est le port de Sagres, à l'époque d'Henri le Navigateur, avec ses bateaux en partance pour l'orient et le ponant, ses phares et ses balises, ses cartographes et ses inventeurs, son arsenal et ses ateliers.

Tuyau de poêle Navire sympa, pratiquant le cabotage de blog en blog, toujours à l'affût de nouvelles spécialités.

Un dimanche à la campagne Capitaine sagace. Après avoir longtemps observé du haut de sa hune immobile, s'est décidée depuis peu à prendre la mer.


Et moi lui ai-je demandé, quelle sorte de bateau suis-je donc?

« Toi, Fleur de sel?

Tu es fille de la Rochelle, tu as armé un bâtiment et tu vas faire tes courses au Levant...

Va ta route est encore longue! »



Publié dans Le tour du monde

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Dorian 03/02/2006 17:28

Depuis ma péniche, je te suis, d'un oeil, dans tes voyages ! d'un oeil parce que l'autre essaye de suivre ma route incertaine... à bientôt !

Elvira 01/02/2006 14:12

Un bien joli billet tout chargé d'embruns...!

kisine 01/02/2006 00:02

Quel beau billet ! Beaucoup apprécié tes descriptions imagées des différents blogs ! Suis l'albatros à terre ! Un peu pataud ! Remember !
je souhaite quand même être un catamaran qui prend le large de temps en temps ! Bises

Fabienne 31/01/2006 20:04

Quel beau billet ...

lilizen 31/01/2006 20:01

Vaquant à mes occupations favorites, j'ai voulu faire escale chez toi Fleur de Sel, qu'elle n'a pas été ma surprise, en voyant que la navigation internet était très encombrée aux abords de ton blog. Et pour cause! Over Blog présentait ce message bien énigmatique:"saturé à 101%...", quand on est têtu, comme moi, on réessaye dans le quart de seconde qui suit, frappant furieusement du doigt le sigle "renvoyer"...ce que je fis....et là...là...navigation au poil, accostage en douceur, sur les rives d'un post aux accents maritimes!...où (diable!) j'apprends que je suis un tofinu, qu'est-ce qu'un tofinu? heureusement qu'il y a Mister Google. Et voilà...je suis une barque de pêche, et ça m'botte à 100%! pour copier les formules statistiques Overbloguiennes. 
Très bonne soirée!
 
amitié
 
Lili

Emi Taya 01/02/2006 09:20

Le Tofinu n'est plus utilisé pour pêcher depuis plus de 60 ans. Sous l'influence du célèbre architecte naval Joubert, c'est devenu un bateau culte. Objet de collection et de soins minutieux pour tous ceux qui s'intéressent à la mer sur l'île de Ré, c'est LE bateau qu'il faut posséder, ne serait-ce que pour pouvoir participer aux régates les plus branchées sur la côte.