La wakame

Publié le par Emi Taya


Le wakame (prononcer wakamé) est une algue que l'on trouve dans le Pacifique et dans la mer du Japon. Peu à peu, au gré des exportations de produits marins et des mouvements des cargos, elle a colonisé d'autres océans, d'abord vers la Chine, puis vers l'Australie et la Nouvelle Zélande. Dans les années 70, elle a été introduite accidentellement en Méditerrannée, probablement à l'occasion d'importations d'huîtres pour les ostréïculteurs de la région de Sète.
Mais contrairement à d'autres importations malheureuses qui supplantent et menacent les espèces locales, le wakame s'est intégré aux autres espèces.
Aujourd'hui, on s'est même mis à le cultiver sur les côtes bretonnes et on lui a trouvé un joli nom français : "l'Ouessanne". Le nom scientifique est "Undaria Pinnatifida", c'est joli aussi.
On peut donc cueillir l'algue fraîche en France, mais en général, on achète le wakame desséché. La photo ci-dessus montre le volume d'algues que l'on obtient à partir d'un peu de wakame desséché. On trouve le wakame dans tous les bons magasins bio. Pas étonnant qu'on le vende dans ces magasins car les vertus nutritives sont remarquables : il contient 13 fois plus de calcium que le lait, du phosphore, du fer, de l'iode et beaucoup de vitamines (A, B1, B2, B12, D, PP, C, K1). On lui attribue une action préventive dans les maladies cardio-vasculaires. Mais loin de moi le prêchi-prêcha culinaro-médical. Cette algue est délicieuse, elle a un légère saveur d'huître et apporte un goût délicat et une texture intéressante, aux soupes et aux salades.
En plus, le wakame ramollit les fibres des autres aliments que l'on cuit simultanément dans la même casserole.
Je remarque que j'ai donné le genre masculin à wakame. C'est ce que je fais depuis que je parle français. Mais il faut savoir que nous n'avons pas de genre en japonais. On pourrait donc tout aussi bien dire la wakame, ce qui serait plus cohérent avec le genre féminin du mot "algue" et avec son joli nom français.
C'est bon, désormais je dirai et j'écrirai la wakame !

Publié dans Cuisine japonaise

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Fleur de sel 09/10/2005 22:56

C'est compliqué,les genres. D'un côté, la logique, de l'autre l'usage. Pour wakame, l'usage semble être le masculin auquel je m'étais tenue jusqu'à présent. Mais, ce soir, en vérifiant la liste des vitamines contenues dans l'algue, j'ai relu un livre de ma bibliothèque où les auteurs (Marie Paule et Pascal Dieudonné) utilisent le féminin pour la plupart des algues : wakame, nori, kombu, dulse, isiki... sauf le spaghetti de mer... J'ai trouvé cette manière de procéder très logique.
Après tout, il y a d'autres cas où l'usage balance entre masculin et féminin et pour lesquelles la norme académique n'aura pas le dernier mot. En tout cas, pour moi c'est décidé : féminin toute!

Saveurs Sucrées Salées 09/10/2005 21:16

Pourtant, c'est vrai qu'en français, on dit LE wakamé !
J'en ai trouvé du frais dans le magasin bio où je me sers, ce qui m'a permis de faire une soupe aux crevettes qui a régalé toute ma famille.
Mais habituellement,on le trouve plus facilement en version "sèché"

Choupette 09/10/2005 20:38

Merci beaucoup Emi pour toutes ces précisions, désormais je sais tout sur le wakamé ! A bientôt sur ce blog !