Viandes

Jeudi 18 novembre 4 18 /11 /Nov 12:38

Mes souvenirs d'enfance étant vraiment trop exotiques par rapport à ce concours, j'ai imaginé une recette autour de quelques classiques appréciés par presque tous les enfants européens.

  • purée de pommes de terre
  • chair de blanc de poulet
  • oeuf

Puis je me suis amusée à façonner une petite poule avec l'ensemble de ces ingrédients. Il me semble que c'est une jolie recette pour un dimanche, pour créer une petite surprise au moment où ces "mamans poules" sont apportées sur la table.

 

Venez voir la recette complète sur le site Top Chef de M6 et si vous le voulez bien, votez pour moi :)

 

Emi

Fleur de sel

 

2010-6256.JPG

Par Fleur de sel - Publié dans : Viandes - Communauté : Les Passionnés de cuisine
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Lundi 6 février 1 06 /02 /Fév 00:00
Recette adaptée de "l'art culinaire asiatique" de Charmaine Solomon". Excellent livre  traduit de l'anglais paru en 1980 chez Flammarion

La préparation contient beaucoup d'oignons. En vue d'une parité dans les cuisines, n'hésitez pas à faire participer votre mari. Vous pourriez, à titre d'exemple, lui confier épluchage et tranchage des oignons.
Se voyant enfin associé  à vos travaux culinaires, il ne manquera pas de verser quelques larmes d'émotion...


DOH PIAZA
AGNEAU AUX ÉPICES ET AUX OIGNONS

Pour 8 à 10 personnes:
1,5 kg (3 livres) d'épaule d'agneau ou de mouton
1 kg (2 livres) d'oignons
6 gousses d'ail
1 1/2 cuillère à café de gingembre frais râpé fin
3 cuillères,de yaourt 1 à 2 cuillères de piment en poudre ou plus
 1 cuillère de paprika
3 cuillères de feuilles de coriandre fraîche hachées
2 cuillères de graines de coriandre moulues
2 cuillères à café de graines de nigelle
3 cuillères de ghee
3 cuillères d'huile
8 capsules de cardamome
1 cuillère à café de garam massala
1pomme râpée

Découper la viande en gros cubes. Émincer la moitié des oignons et hacher fin le restant. Mettre les oignons hachés dans un mixeur avec l'ail, le gingembre, le yaourt, le piment en poudre, le paprika, les feuilles de coriandre, les graines de coriandre moulues et les graines de nigelle. Mixer jusqu'à ce que le mélange soit homogène et lisse. Faire chauffer le ghee et l'huile dans une cocotte puis faire dorer les oignons émin­cés en remuant souvent. Réserver. Mettre la viande dans la cocotte par petites quantités et faire bien dorer. La réserver au fur et à mesure. Lorsque toute la viande est revenue, ajouter un peu de ghee dans la cocotte et faire revenir le mélange mixé à feu modéré. Remuer jusqu'à ce qu'il soit bien cuit et que les arômes s'en dégagent. A ce stade, l'huile commence à se séparer des épices. Remettre alors la viande, ajouter les capsules de cardamome, bien mélanger, couvrir et laisser mijoter à feu doux. Remuer de temps en temps. Si le mélange attache, ajouter un peu d'eau, mais généralement le jus dégagé par la viande est suffisant. Lorsqu'elle est tendre et que le liquide est presque complètement absorbé, ajouter le garam massala et les oignons réservés. Remettre le couvercle et laisser encore 15 minutes à feu doux. Servir avec du riz ou des pains indiens
Par Emi Taya - Publié dans : Viandes
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Vendredi 3 février 5 03 /02 /Fév 16:10

Lla lumière entrait à flots dans ma chambre lorsque je me suis réveillée. De ma fenêtre, on aperçevait une grande partie d'Erevan et la masse imposante du Mont Ararat.


Pour rattraper le temps perdu à dormir aussi longtemps, je suis descendue en ville. J'ai flâné le long de grandes avenues à l'architecture stalinienne jusqu'au moment où j'ai trouvé le marché. Comme Emi, j'ai l'impression de ne pas connaître une ville tant que je n'ai pas visité ses halles centrales, son ventre en quelque sorte.


Ce bâtiment-là doit aussi dater de l'époque soviétique. On passe sous un grand porche en demi-cercle puis on on retrouve sous une toiture en béton immense et très haute. Des arcades s'ouvrent sur tout le côté gauche.


Je me suis promenée parmi les étals couverts de légumes magnifiques, de charcuteries que je ne connaissais pas, de marchands de beurek, de raviolis, de feuilles de vignes farcies, de tranches de viandes de boeuf séché qu'on appelle pasterma.

Dans un autre secteur se tiennent les marchands de halva, de kadaïf et de baklava. Tout cela semblait si tentant que je n'ai pu résister. Je me suis dirigée vers le restaurant le plus proche où j'ai mangé un plat roboratif composé d'épinards, de keuftés fourrés à l'oeuf, le tout accompagné d'une boule de boulgour aux raisins secs.


Puis j'ai encore un peu erré dans la ville à la recherche d'un cybercafé d'où je puisse vous écrire. Cela n'a pas été facile car les Arméniens utilisent un alphabet aux formes arrondies, très joli mais totalement incompréhensible. Heureusement, de la rue on entend le crépitement des claviers frappés par des dizaines de doigts pressés.


J'ai demandé le chemin de la gare routière. Quand j'ai avoué ma prochaine destination, tout le monde m'a déconseillé de partir. Mais ma résolution est inébranlable et mon appétit de voyage insatiable.

Par Fleur de sel - Publié dans : Viandes
Ecrire un commentaire - Voir les 5 commentaires
Jeudi 2 février 4 02 /02 /Fév 12:14

Emi, m'avait plusieurs fois dit que l'on mangeait très bien en Turquie mais je ne pensais pas que ce serait aussi bon

En arrivant à Izmir, j'avais une faim de louve. L'air de la mer sans doute. Dans la vieille ville, j'ai parcouru quelques ruelles bordées d'échoppes et de petits restaurants. Malgré ma faim, je n'arrivais pas à choisir. En fin de compte, je suis entrée au hasard dans une gargotte toute en longueur. A peine assise, on me tendait le menu. J'ai indiqué quelque chose au hasard sur la carte (Kuzu tas kebabi – ik renkli pureyle) et déjà on m'apportait de l'eau, un peu de thé, une corbeille débordant de tranches de pain et des olives dans une coupelle.

Dix minutes plus tard, on posait devant moi ce plat énorme. Je me suis servie et j'ai goûté... Au milieu, des morceaux d'agneau tellement bien cuits que la chair fondait sur la langue. Autour, trois purées différentes, pomme de terre, céleri, carottes, légèrement aillées, un régal. A part, dans un bol, un petit supplément d'une sauce onctueuse, récupérée lors de la cuisson de l'agneau, avec beaucoup d'oignons presque réduits à l'état de compote et un peu de tomate.


De temps en temps le serveur passait et me disait quelques mots d'un air interrogatif. Je lui répondais tantôt en français tantôt en allemand tantôt en anglais que c'était délicieux, que je me régalais, que c'était fantastique et j'accompagnais cela de gestes expressifs comme les doigts qu'on réunit devant la bouche puis qu'on écarte avec un petit bruit de baiser. Il repartait satisfait et je me resservais. Croyez-moi ou non, j'ai fini tout le plat à moi toute seule.

J'ai tellement bien mangé que je me sentais forte comme une Turque. Mon coeur balançait entre deux envies contradictoires. Ou bien m'installer définitivement dans ce pays magnifique et accueillant, j'y deviendrait une spécialiste de toutes les civilisations qui s'y étaient succédées durant des millénaires. Ou bien mettre les bouchées doubles et continuer mon voyage à brides abattues.

Je suis tellement impatiente de découvrir le reste du monde. Je reviendrais, c'est sûr.

Je me suis rendue à la gare routière. J'ai roulé toute la nuit, puis toute la journée d'hier, puis encore une nuit dans des autocars brinquebalants. Me voici à Erevan, capitale de l'Arménie. Je pars me reposer et je vous raconterai la suite plus tard.



Par Fleur de sel - Publié dans : Viandes
Ecrire un commentaire - Voir les 6 commentaires
Jeudi 26 janvier 4 26 /01 /Jan 11:44
SASTOJCI
  • 1/2 kg mlevenog svinjskog mesa

  • 1 jaje

  • 1 glavica crnog luka

  • 30 grama brašna

  • 1 kašičica sveže majčine dušice

  • 1 kašika ulja

  • malo mleka

  • so i biber

Sos

  • 400 grama seckanog paradajza

  • 450 ml pileće osnove za supu

  • 30 grama brašna

  • 30 grama putera

  • 1 kašika pirea od paradajza

  • 1 čen belog luka

  • 1 lovorov list

Par Fleur de sel - Publié dans : Viandes
Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires

Bonjour :)

Que cherchez vous?

Mon blog japonais

Syndication

  • Flux RSS des articles

Pages

 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés