Jeu15

Publié le par Emi Taya

Tu montes sur une chaise et déclames :


« Oh affreux ogres goîtreux

aux ventres toujours creux

De la rose vous n'avez pas l'arôme 

et vos borborygmes nous assomment»


Les ogres se précipitent sur toi et t'assomment à coups de bocks.

Losqu'enfin tu reprends conscience, tu gis dans un sol gelé dur comme de la pierre.


Publié dans Lexique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article